Accueil > Capsules de formation > Formation - Web et Internet > Historique de l'Internet jeudi 17 octobre
English


Historique de l'Internet

Évaluer cette capsule sur 5
1. 2. 3. 4. 5.
- --++ +

Le web n'a pas toujours été ce qu'il est maintenant... D'où vient-il ? C'est quoi le web au juste ? Dans la présente capsule, il sera question de tout cela en plus des différents protocoles dont se sert le web.


   Sections de la Capsule

L'historique d'Internet
Les protocoles du web


   L'historique d'Internet

Le web ne date pas d'hier. Au contraire, il date des années 1960. Le ministère de la défense américaine l'a d'abord créé pour établir un réseau efficace capable de continuer à fonctionner même en cas de panne de certains de ses éléments.

C'est ainsi qu'en septembre 1969 que pour la première fois deux ordinateurs ont pu "discuter" entre eux. ARPANET (Advanced Research Projects Agency Network (littéralement, réseau de l'Agence de Recherches sur les Projets Avancés)) était né. Fin 1969, quatre ordinateurs étaient reliées via ce réseau. Il ne fut utilisé que par la défense américaine jusqu'en 1972 où il fut en démonstration.

L'année suivante, on adopta le concept d'adresse IP, permettant la transmission fiable de données, car les ordinateurs avaient maintenant un seul et unique moyen d'identification. De là, on dériva un protocole qui allait révolutionner le monde de la réseautique: le TCP/IP. Celui-ci permit de connecter à ARPANET des réseaux n'utilisant pas de câbles, tels que les réseaux radio ou satellite. Et ce fut le début de l'ère nouvelle des communications: envoi de messages électroniques, téléchargement de fichiers, connexion à distance et même la transmission de la voix entre deux ordinateurs. Ce standard fut approuvé sur ARPANET en 1983 et fut scindé en deux: une branche militaire et une branche de recherche.

Pendant ce temps, d'autres réseaux issus d'organismes gouvernementaux américains furent développés, notamment par le biais de la NASA et de la NSF (National Science Foundation).

Par la suite, en 1985, la NSF adopta le protocole TCP/IP pour son réseau NSFNET. Ce dernier a réussi à se développer rapidement en raison de grands moyens financiers mis de l'avant. L'ARPANET n'eut d'autre choix que d'être démanteler, vu les récents succès du NSFNET. L'Internet tel que nous le connaissons était né ! Il est maintenant le plus grand réseau du monde, regoupant des gens de tous les pays.

haut de la page


   Les protocoles du web

Qu'est-ce qu'une adresse IP ?

Sur Internet, les ordinateurs communiquent entre eux grâce au protocole TCP/IP qui utilise des numéros de 32 bits, que l'on écrit sous forme de 4 numéros allant de 0 à 255 (4 fois 8 bits), on les note donc sous la forme xxx.xxx.xxx.xxx où chaque xxx représente un entier de 0 à 255. Ces numéros servent aux ordinateurs du réseau pour se reconnaître, ainsi il ne doit pas exister deux ordinateurs sur le réseau ayant la même adresse IP. Par contre, l'adresse IP de l'ordinateur va changer à chaque branchement. Le réseau lui attribuant une nouvelle adresse unique. Par exemple, 132.211.85.154 est une adresse TCP/IP du HEC donnée sous une forme technique. Ce sont ces adresses que reconnaissent les ordinateurs qui communiquent entre eux.

Et le protocole TCP/IP lui ?

TCP/IP est une suite de protocoles (utilisé sur Internet). Il signifie Transmission Control Protocol/Internet Protocol (provient des noms des deux protocoles majeurs de la suite de protocoles, c'est-à-dire les protocoles TCP et IP). Il représente la façon dont les ordinateurs communiquent sur Internet. Pour cela il se base sur l'adressage IP, c'est-à-dire le fait de fournir une adresse IP à chaque machine du réseau afin de pouvoir acheminer des paquets de données. Etant donné que la suite de protocoles TCP/IP a été créée à l'origine dans un but militaire, elle doit répondre à un certain nombre de critères parmi lesquels :

  • fractionnement des messages en paquets
  • utilisation d'un système d'adresses
  • acheminement des données sur le réseau (routage)
  • contrôle des erreurs de transmission de données

La connaissance du système de protocole TCP/IP n'est pas essentielle pour un simple utilisateur, au même titre qu'un téléspectateur n'a pas besoin de savoir comment fonctionne son téléviseur. Toutefois, sa connaissance est nécessaire pour les personnes désirant administrer ou maintenir un réseau fonctionnant dans un système de protocoles TCP/IP.

Qu'est-ce que FTP ?

Le protocole FTP (File Transfer Protocol) définit la façon selon laquelle des données doivent être transférées sur un réseau TCP/IP.

Le protocole FTP a pour objectifs de :

  • permettre un partage de fichiers entre machines distantes
  • permettre une indépendance aux systèmes de fichiers des machines clientes et serveur
  • permettre de transférer des données de manière efficace

Les protocoles de courriel

Le protocole POP (Post Office Protocol que l'on peut traduire par protocole de bureau de poste") permet comme son nom l'indique d'aller récupérer son courrier sur un serveur distant (le serveur POP). Il est nécessaire pour les personnes n'étant pas connectées en permanence à Internet afin de pouvoir collecter les mails reçus hors connexion.

Il existe deux principales versions de ce protocole, POP2 et POP3.

Le protocole POP3 gére ainsi l'authentification à l'aide d'un nom d'utilisateur et d'un mot de passe, il n'est par contre pas sécurisé car les mots de passe, au même titre que les mails, circulent en clair (de manière non encodée) sur le réseau. D'autre part le protocole POP3 bloque la boîte aux lettres lors de la consultation, ce qui signifie qu'une consultation simultanée par deux utilisateurs d'une même boîte aux lettres est impossible.

Le protocole SMTP (Simple Mail Transfer Protocol, traduisez Protocole Simple de Transfert de Courrier) est le protocole standard permettant de transférer le courrier d'un serveur à un autre en connexion point à point.

HTTP maintenant

Le protocole HTTP (HyperText Transfer Protocol) est le protocole le plus utilisé sur Internet depuis 1990. La version 0.9 était uniquement destinée à transférer des données sur Internet (en particulier des pages Web écrites en HTML. La version 1.0 du protocole (la plus utilisée) permet désormais de transférer des messages avec des en-têtes décrivant le contenu du message en utilisant un codage de type MIME.

Le but du protocole HTTP est de permettre un transfert de fichiers (essentiellement au format HTML) localisé grâce à une chaîne de caractères appelée URL entre un navigateur (le client) et un serveur Web (appelé d'ailleurs httpd sur les machines UNIX).

Source: (et pour de plus amples informations) http://www.commentcamarche.com

haut de la page



Évaluer cette capsule sur 5
1. 2. 3. 4. 5.
- --++ +

HEC Montréal